création

en cours  !...

"...POUR LA VIE !"

lettres à des morts de 14-18

Un spectacle sur l’amour et sur le désir de vie…(à partir de 14 ans)

«S’il n’y avait pas de mystère l’homme ne serait que de la barbaque. 

Mais il y a le mystère et il y a les illusions. 

Il s’agit pour nous de trouver un équilibre entre la viande et la poésie»

ROMAIN GARY  «LA NUIT SERA CALME»

Note d’intention


2018 Le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, la dernière grande commémoration de cette boucherie, de ces années de poudre, «la Der des Der»…

 

14-18 : Une gigantesque catastrophe qui a tout empoisonné, sur plusieurs générations. Une vraie béance cosmique devant laquelle l’imagination la plus folle se sentirait intimidée. Cette «éboueuse de la nuit» qui a ouvert la boîte de Pandore de l'humanité est devenu la référence principale de l’absurdité de toute guerre.

De cette bataille aujourd'hui dans les mémoires familiales il reste les photos d’un arrière-grand-père en uniforme, la plaque d’identité ou la coiffe militaire d’un aïeul, le récit d'enfance d’une grand-mère...et des lettres !

Ces objets et ces lettres, témoignages touchants, sont de véritables « archives sentimentales » et un siècle plus tard, ce qui persiste avec plus d'importance c’est la part intime de ces hommes et de ces femmes. Autrement dit : l’essentiel, ce qui nous secoue le coeur et l’âme même après une centaine d'années. 

«...POUR LA VIE !»  sera un spectacle kaléidoscope où deux types de paroles s'entrecroiseront : un récit original comme fil rouge, autour duquel va se déployer la lecture de "lettres de guerre", accompagné du chanteur-musicien Manu Domergue. 

 

  • Les lettres : Elles sont tirées du livret «Je t’embrasse pour la vie : Lettre à des morts 1914-1918» (aux éditions Cosaque)

 Ce recueil est composé de 26 lettres expédiées sur le front entre 1914 et 1918 et qui n’ont jamais pu être remises à leurs destinataires. Chaque enveloppe portait au verso la mention «tué», «disparu» ou « fusillé ». Ces lettres ont été écrites par un enfant, une femme, un père, un mari, une amante, un amant, un voisin,…. 

Retrouvées par un membre du ministère des armées, elles constituent aujourd’hui un témoignage fort de familles et de gens de l’arrière, qui nous racontent le manque de l’être aimé, et les heurts du quotidien durant la guerre. 


  • Un récit original comme fil rouge : « LE STRATÈGE »  : l’histoire d’un médecin-chercheur qui applique aujourd’hui les stratégies d’attaque et de défense de 14-18 et réussit à mettre au point une parade contre les virus...

Maintenant avec Internet on peut

tout connaître sur 14 -18 les faits, les noms, les chiffres. Des milliers de documents ont été écrits, des kilomètres de pellicule tournés. Tout est à notre disposition.

Au moment où tout a été dit (ou presque) et où il n’y a plus de témoins pour nous rappeler cette époque, c’est aux artistes et au spectacle vivant de prendre le relais.

Comme dans les contes, même s’ il y a eu des épreuves, c’est encore une fois la vie et la poésie qui toujours aura le dernier mot.

En 2018, à quoi bon proposer un spectacle sur la Grande Guerre si celui-ci ne pose pas aussi un regard sur notre monde d’aujourd’hui ? Et si au-delà d’un geste mémoriel, entendre des témoignages de ce terrible passé pouvait nous aider à mieux appréhender notre monde actuel et ses soubresauts ?

LE CALENDRIER

  • 1ère résidence de création : du 22 au 25 février 2017 LA FERRIÈRE Mesanger (44522)
  • 2ème résidence du 25 au 29 avril 2017 à Romans s/Isère (26)
  • 3ème résidence : du 26 au 30 septembre 2017 à LA FERRIÈRE Mesanger (44)
  • 4 ème résidence : novembre 2017 à Verdun ?...

 

1ères REPRÉSENTATIONS PRÉVUES

- 3, 5 et 6 décembre 2017 THEATRE LA PISCINE à CHATENAY MALABRY (92)

Manu DOMERGUE 

En avant la musique ! Manu commence tôt avec le violoncelle puis le cor d’harmonie au conservatoire de Valence. A 20 ans, il part étudier une année en Californie auprès du chanteur-pédagogue Roger Letson, avant un passage au CNSM de Paris.

Deux DEM (diplômes d'études musicales) en poche, en jazz et en classique, et après des retrouvailles avec Mônica Passos à l'école Edim où elle enseigne, Manu Domergue monte plusieurs projets musicaux et participe à de nombreuses créations, de la pop (Algarade, BR OAD WAY) au jazz (Loïs LE VAN Sextet, NLE Carine Bonnefoy) en passant par les musiques du monde (Monica PASSOS, LANAYA groupe Franco-Malien).

Il forme en 2012 le quartet Raven  avec lequel il a enregistré "Chercheur d'orage", un album fiévreux, poétique, ombrageux où il reçoit les trois chanteuses Mônica Passos, Leïla Martial et Kamilya Jubran. On découvre dans cet album un Manu Domergue compositeur, auteur - en français et en anglais - et arrangeur de poèmes de Rimbaud ou Mahmoud Darwich. Avec deux fils conducteurs enchevêtrés au fil des textes : le thème du corbeau et la quête sous-jacente de la lumière.

Manu Domergue possède la double casquette de vocaliste audacieux et de représentant enjoué d'un instrument peu courant, le mellophone. Passant avec insouciance de l'un à l'autre, il trace un chemin de traverse entre les musiques improvisées et l’oralité.

 

Son site pro : http://www.ravenmusic.fr

avec les soutiens de :